Voiture mythique du XXe siècle, la Citroën deux chevaux qui est encore appelée la 2 CV a marqué l’histoire de l’automobile française. Réalisation du rêve de Pierre Boulanger, la 2 CV est l’une des voitures les plus populaires de la marque Citroën. Ayant un coût d’achat et d’entretien moins élevé que les autres véhicules d’époque, ce moyen de déplacement se montre très résistant sur le long terme. Pus de 5,1 millions d’exemplaires de la Citroën deux chevaux ont d’ailleurs été commercialisés, ce qui fait d’elle l’un des véhicules les plus vendus de l’histoire. Sa présence dans l’une des sagas du célèbre film de l’agent 007 prouve bien à quel point elle était si populaire. Voici le récit historique de ce véhicule ayant marqué plusieurs générations !

Pierre Boulanger s’implique corps et âmes dans le projet TPV

Officiellement, le lancement de la 2cv est daté au premier salon de l’automobile d’après guerre soit en 1948. Cependant, le constructeur Citroën travaille déjà sur la TPV (Toute Petite Voiture) depuis 1935 et sous l’impulsion de Pierre Boulanger, ce projet est mené à son terme. En effet, cet homme s’implique énormément dans l’étude de cette nouvelle voiture et exprime son besoin à ses équipes (source Collection 2cv Citroën) :

  • quatre places assises, étanche à la pluie
  • une auto capable de rouler à 50 – 60 km/h
  • cette auto doit être capable de rouler 50 000 km sans qu’on ait à remplacer aucune pièce
  • sa simplicité de conception doit rendre son entretien mécanique aisé
  • enfin le prix de vente de la future 2cv doit être raisonnable afin qu’un ouvrier puisse l’acquérir

Pour réaliser son rêve, Pierre Jules Boulanger recrute deux experts reconnus par ses pairs. Ainsi, André Lefebvre occupe le poste d’ingénieur et Flamino Bertoni devient le styliste de Citroën. Cette collaboration entre ces deux spécialistes aboutira à la création de la 2 CV. En effet, ces derniers ont carte blanche pour construire l’un des véhicules les plus mythiques de l’histoire de l’automobile. La 2 CV, cette voiture du peuple, est leur chef-d’œuvre.

Pierre-Jules-Boulanger
Pierre Jules Boulanger

Source Gentlemans journal (https://www.thegentlemansjournal.com/60-years-of-an-automotive-icon/)

Andre-Lefebvre
André Lefebvre

Source Citroën 2cv – patrimoine français de l’automobile (https://citroen2cv.fr)

Flamino-Bertoni
Flamino Bertoni

Source wikipédia

Pendant sa conception, le bureau d’étude teste des nouveaux matériaux comme le magnésium pour les bras de suspension ou encore le mica pour les vitres. Les ingénieurs expérimentent un nouveau dispositif d’éclairage ou encore un système de chauffage. A chaque étape de la conception, le patron de Citroën, valide ou non les avancées techniques.

D’ailleurs les premiers modèles testés au centre de la Ferté-Vidame, ne donnent pas entière satisfaction. Le bureau d’étude redouble d’effort pour élaborer la première 2cv.

La seconde guerre mondiale bouscule les plans de Citroën

André Lefebvre réussit à créer un véhicule en tôle ondulée avec un alliage aluminium très fin. Au niveau de la motorisation, ce prototype est muni d’un moteur bicylindre à plat ayant une cylindrée de 375 cm3 et refroidit par eau.

En 1939, malgré la situation internationale tendue, Citroën s’affaire pour préparer la fabrication des premières 2cv dès la fin de l’été de cette même année. Le but est de livrer les premières voitures aux ouvriers de Citroën et de Michelin afin de recueillir de précieux retour. Ces réactions permettront d’améliorer la 2cv pour commercialiser l’auto au grand public le plus rapidement possible. De plus, le salon de l’automobile de 1939 à Paris s’approche à grand pas !! Citroën veut frapper un grand coup médiatique avec sa TPV.

Malheureusement, la guerre éclate et la France a besoin de la force ouvrière de Citroën pour produire des véhicules (camions ou des tracteurs d’artilleries par exemple). Le constructeur relègue son projet de 2cv au second plan.

En 1940 l’armée Allemande avance à grand pas et la défaite de la France se précise. Devant l’avancée des troupes ennemies, le gouvernement français quitte Paris et un exode sans précédent du peuple français s’organise. Quand les allemands rentrent dans Paris, la France est à genoux et ne peut que constater sa défaite.

Devant l’ennemi, le constructeur français ordonne la destruction des 2cv de « Type A ». L’armée allemande ne doit pas voir cette étude portée à bout de bras par l’entreprise et ses employés. Néanmoins, certains modèles de ce véhicule sont dissimulés à la Ferté-Vidame ou dans la rue Théâtre.

Durant l’occupation, les Allemands eurent vent du projet TPV. Ils demandèrent à Monsieur Boulanger de voir les plans de la 2 CV. Cependant, le leader de Citroën déclina cette offre. En 1941, le bureau d’étude de Citroën ressorte la 2 chevaux des cartons au nez et à la barbe de l’occupant. Les ingénieurs repensent entièrement la voiture avec des nouveaux matériaux. En effet, pendant cette période, l’utilisation des matériaux coûteux comme le magnésium est abandonnée à cause de leur rareté. Du coup, la 2cv est conçue en tôle avec une nouvelle suspension plus simple et moins couteuse. son pot cylindrique est composé d’hélicoïdaux sous forme latérale au niveau de chaque côté. Elle est aussi équipée d’un amortisseur à friction et de batteurs à inertie situés en bout de bras à l’arrière des roues.

En cette même année 1941, deux ingénieurs motoristes viennent garnir les équipes Citroën : Walter Becchia et Lucien Girard. Ces deux talentueux employés vont travailler sur le moteur de 2cv et vont l’améliorer considérablement afin de respecter scrupuleusement le cahier des charges du constructeur. Le refroidissement par eau est abandonné pour un refroidissement par air. Cette modification permet de supprimer une pièce imposante et lourde du moteur, le radiateur. De plus, les motoristes élaborent un alliage en aluminium pour le carter du moteur, ses culasses ainsi que sa boîte de vitesse. Cette dernière est composée de trois vitesses et d’une vitesse surmultipliée. Suite à ces avancées significatives, le constructeur donne l’autorisation d’emboutir les pièces de la carrosserie de la 2 CV.

Présentation de la 2cv au grand public

Durant le salon de l’auto de Paris se déroulant le 7 octobre 1948, le constructeur français présente la 2 CV A. Cependant, ce prototype n’est pas encore commercialisé, et les clients ne peuvent pas le tester. Très décriée par la presse de l’époque à cause de la discrétion autour du projet, son arrivée sur le marché suscite l’intérêt du grand public. Son design rustique et sa silhouette sont également la source des différentes critiques des journalistes.

Est ce que Citroën fournit l’ouvre boîte avec cette 2cv ?

Source wikipédia

Voici l’une des nombreuses remarques émises par les journalistes de l’époque. La 2 chevaux ne laisse pas indifférent !!. En tout cas, cette présentation inédite est un franc succès. Le stand Citroën est assaillit de visiteurs et Il faut s’armer de patience pour pouvoir voir cette première deuche.

Le lancement de la 2cv

La 2 chevaux est présentée en 1948 mais son aventure commerciale commence en 1949. En effet, c’est au cours de l’année 49 que l’exemplaire « Type A » de ce véhicule est présenté au service des Mines. Ainsi, la production de la deuche peut débuter par la conception d’un véhicule avec le minimum d’option (une seule couleur pour un seul modèle).

La production à grande échelle commence le 11 juillet 1949 mais celle ci est fortement perturbée par un approvisionnement complexe en acier. Cette matière première est une denrée rare en cette année 1949. De plus, le succès commence à venir : les clients souhaitent acheter une 2 chevaux. La demande croissante et le problème d ‘approvisionnement en matière première allongent les délais de livraison. Parfois, il faut entre 3 et 5 ans d’attente avant de l’acquérir. Seuls certains corps de métiers ou des clients fidèles de la marque ne sont pas concernés par ce délai. Cela a également rendu ce véhicule plus coûteux sur le marché d’occasion. En effet, la 2 CV neuve est moins chère que celle d’occasion qui vaut 228 000 FRF.

Les évolutions de la 2cv

Depuis le lancement de cette auto, le constructeur français fait évolué cette petite voiture pour l’adapter au besoin de ses clients. Ainsi en 1951, la 2 CV type AU devient le premier modèle dérivé de la gamme. Cette 2cv est un utilitaire muni d’un moteur identique à celui de la berline type A. Ce modèle peut transporter deux personnes et plus de 150 kg de bagages. Cette fourgonnette est rapidement adoptée par les administrations de l’état français comme la Poste.

Apparu en 1954, le modèle « Type AZ » est une 2 chevaux reconnue pour sa rapidité et sa puissance. Cette dernière répond au désir des clients d’avoir un véhicule plus véloce que les précédentes avec son moteur de 425 cm3 au lieu des 375 cm3. Ce véhicule a une vitesse de plus de 70 km/h.

Ensuite, le modèle de luxe Type AZL (1956) est muni d’un dégivrage du pare-brise situé en face du chauffeur. Il dispose également d’une lunette arrière de forme rectangulaire remplaçant le hublot. La visibilité de ce véhicule est grandement améliorée avec cette version AZL. L’année 1957 est marquée par l’arrivée de la 2 CV type AZLP qui se distingue des autres par sa porte de malle métallique.

En 1958, Citroën innove en produisant une version 4X4 de sa 2cv, la 2cv Sahara. Initialement produite pour l’exploration pétrolière, ce petit 4X4 léger et performant possède deux moteurs de 425 cm3. Une roue de secours est posée directement sur le capot avant. Des ailettes de refroidissement sont ajoutées sur la carrosserie arrière pour faciliter le refroidissement du moteur. Cette deuche est taillée pour l’aventure. Malgré toutes ces caractéristiques, le succès n’est pas au rendez vous et peu d’exemplaires seront produites de ce 4X4 (693 exemplaires). Du coup, cette voiture est très recherchée des collectionneurs. Les prix de vente peuvent atteindre des sommets pour une 2cv Sahara en bon état.

Durant l’année 1964, Les deuches évoluent encore. Le constructeur suppriment les portières en papillon. Dorénavant, les portes avant et arrière s’ouvrent de la même manière. En 1967, la 2cv AZAM est proposée au catalogue Citroën. Cette version est une AZ améliorée. Elle propose des prestations de luxe pour cette voiture du peuple. En effet, elle se distingue par sa finition extérieure et intérieure inspirée de l’ami 6 sortie dans les années 60. De plus, cette 2cv AZAM possède des tubes chromés en forme de “bananes” sur ses pares chocs.

Au début de l’année 1970, la 2 CV se divise en deux modèles, notamment la 2 CV 4 et la 2 CV 6. La 2 CV 4 est munie d’un moteur de 435 cm3 et la 2 CV 6 est équipée d’un moteur de 602 cm3. Pour certains puristes, la 2cv 6 n’est plus une 2 chevaux. L’augmentation de la cylindrée du moteur amène la puissance fiscale à 3CV. Mais cette dernière va gagner en performance. Pour dynamiser les ventes de cette voiture qui déclinent, Citroën propose aussi de nouvelles teintes de carrosserie : couleurs vertes, rouge, jaune et bleu.

En 1976, le premier modèle à thème de cette marque fait son apparition. L’artiste Serge Gevin habille une 2cv d’une robe orange et blanche. La 2 CV SPOT est née. Avec l’aide de ce styliste, Citroën va sortir d’autres modèles dérivés avec succès comme la 2cv Charleston . La deuche a également son heure de gloire dans le film de James Bond “Rien que pour vos yeux”. Une cascade mythique réalisée par Rémi Julienne marque les esprits. Un modèle spécifique de cette 2cv est proposé au catalogue de Citroën. Elle est produite à 500 exemplaires uniquement.

Déclin de la 2 CV

Décriée dans plusieurs pays pour non-respect des normes sécuritaires et environnementales, la production de la 2 CV décroît dès les années 80. Surnommés la « deuche », les consommateurs sont moins attirés par ce véhicule et sont lassés par son design. Pour faire court, la 2 CV figure parmi les plus vieilles voitures. Malgré cela ce véhicule a connu quelques succès, notamment en Allemagne.

De plus, son entretien revient plus cher qu’une voiture moderne. Cependant, réparer ce véhicule est plus pratique que réparer les véhicules récents malgré les limites de son outillage de base. Par exemple, la réparation des moyeux arrière nécessite l’utilisation d’un outillage spécial que seuls les ateliers certifiés de Citroën disposent. La 2 CV connut un court succès qui est favorisé par la nomination au poste de Premier ministre de Laurent Fabius. Pour l’anecdote, ce dernier a été filmé au volant d’une Ferrari 400. Le président Mitterrand le ramène à l’ordre et il utilise une 2cv Charleston pour aller à Matignon.

La production de la 2 CV fut arrêtée en 1988 à la manufacture de Levallois Perret devenu vétuste. Alors, les dernières 2cv sont fabriquées au Portugal plus précisément à Mangualde.

La date du 27 juillet 1990 à 16 h 30 la fabrication de ce véhicule est définitivement et officiellement interrompue. Une mini-fanfare accompagne l’« último » qui est la Charleston de Claude Hébert, directeur de l’usine de la filiale portugaise. En 1991, cinq exemplaires de la 2 CV spéciale dont l’un d’eux est muni d’un millésime 1991 sortent des ateliers.

Conclusion

Malgré la fin de sa production, la dodoche est encore présente sur nos routes de France et d’Europe. L’engouement autour de cette voiture hors norme est incroyable et grâce à internet, aux clubs, et les associations, cette passion pour cette petite Citroën traverse le temps et les âges.