Piloter une 2cv raid sur les pistes tunisiennes… la piste rocailleuse

Auteur
stardeuche
Publié le
16 octobre 2011
Mise à jour le
20 novembre 2020

Avant de partir en raid en Tunisie plusieurs questions me taraudaient l’esprit. Comment conduire la 2cv raid sur les pistes tunisiennes ? A quelle type de pistes serais-je confronté ? La deuche allait elle résister aux contraintes de cette conduite extrême ? Bref, de nombreuses questions se posent quand on se lance dans ce genre de projet inconnu…

En Tunisie j’ai piloté sur trois types de pistes :

  • La piste rocailleuse
  • La tôle ondulée (voir article à suivre)
  • Les pistes sableuses et les dunes (voir article à suivre)

La piste rocailleuse :

On a découvert ce type de piste entre Matmata et Tataouine. Cette piste est un mélange de terre et de grosses pierres. De toutes les pistes traversées, la rocaille est pour moi la moins difficile à braver. Certes ça fait beaucoup de bruit dans la deuche mais en roulant tranquillement on s’en sort sans trop de dommage. Ce type de piste peut être piégeuse, mais avec une bonne observation et une conduite attentive, on s’en sort… Il faut tenter de suivre le chemin le moins scabreux afin d’éviter d’abîmer sa monture. Parfois il y a des montées abruptes et très rocailleuses…

2cv raid Tunisie 2011

2cv raid en plein action

A fond de première, avec la légèreté de la deuche on brave toutes les difficultés. De toutes manières il y a toujours des copains pour pousser la voiture en cas de problème… De mémoire, pendant le raid, aucune 2cv raid n’est restée en panne dans ces montées abruptes. En général lorsqu’on a une difficulté devant nous (trou, crevasse) voici la marche à suivre :

Voici les types de difficulté trouvées sur les pistes rocailleuses de Tunisie :

2cv raid Tunisie 2011

grosses pierres sur pistes tunisiennes

Pendant le raid, on a conduit en suivant 2 règles qui nous ont permis de passer toutes les difficultés dans les pistes rocailleuses en ménageant notre 2cv.

Lorsqu’on voyait une crevasse ou un trou devant nos roues, on essayait de traverser la difficulté de biais.

dessin 2cv

dessin explicatif pour passer une difficulté sur une piste

 

Parfois au fil des kilomètres, notre attention se relâchait et il arrivait qu’on ne voit un trou ou une crevasse qu’au dernier moment. Dans ce cas là, c’était le hurlement dans l’habitacle, avec parfois les remontrances du copilote sur le pilote. Mais on appliquait à la lettre le conseil des baroudeurs de P.R.O  : “Surtout la chose à ne jamais faire, c’est de freiner fortement avant le trou et de relâcher les freins sur l’obstacle… dans ce cas vous avez de forte chance d’abîmer les amortisseurs”. Figurez  vous que ça fonctionne, on a testé la technique, on laisse partir la voiture sans freiner en flippant, et on freine après l’obstacle!!

Notre deuxième règle de conduite, c’était de toujours essayer de protéger le carter d’huile.

 

En effet, lorsque l’on voyait devant nos roues une grosse caillasse, on n’hésitait pas à rouler sur cette pierre afin de dégager de l’espace pour le carter d’huile.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aenean felis Nullam Phasellus ante. lectus neque. ipsum Curabitur velit,