Remontage intensif

Après cette session peinture jaune mimosa, on se motive pour remonter la voiture de A à Z. Tout d’abord, on met en place la coque sur le châssis. Une opération peu compliquée mais longue car il faut bien ajuster la coque sur les points de fixations du châssis. (avant toute chose penser à mettre les joints en mousse entre le châssis et la coque afin de garantir une étanchéité optimale). Puis on installe le tableau de bord, les faisceaux électriques avant et arrière,  pour « donner vie » à cette coque métallique.

tableau de bord
tableau de bord de la 2cv en cours de restauration

Cette opération est facilitée car auparavant on a identifié tous les fils des faisceaux. En effet, à l’aide d’un métrix, on  a vérifié la continuité de chaque câble et identifié ces continuités par un petit numéro. Ces chiffres sont ensuite répertoriés sur un schéma électrique 2cv. Malgré tout, un problème de masse parasitant le fonctionnement des feux arrières est apparu. Du coup on a récupéré la masse existante de la coque à l’avant…

Ce nouveau fil de masse on l’a fait passer avec le faisceau arrière…

Jusqu’au panneau arrière afin d’alimenter les deux feux arrières.

Cette solution s’avère très efficace. Ensuite on continue le remontage tranquillement…Mais quelques visseries récupérées sur les autres 2cv sont très abimées, du coup je compte faire un achat de visserie chez Méhari club cassis. Pour le moment voici quelques photos de la future nouvelle 2cv.