La 2cv et Marcel

Le plombier de campagne avait la vie dure. Le travail était difficile et les déplacements se faisaient en vélo. Mais la générosité d’un fils changea la donne

controle-de-police
Contrôle de police

 

La générosité d’un fils

Le père de Marcel était plombier zingueur et n’avait pas de voiture. Il avait le permis militaire depuis l’armée, mais comme beaucoup de gens à l ‘époque, il n’avait pas les moyens de s’acheter une voiture. Il se déplaçait donc à vélo, avec tous ses outils et pièces détachées sur son vélo (tuyaux, gouttières etc.).

vivement-une-2cv-fourgonnette

Après sa formation de mécano, Marcel a trouvé une 2CV qu’il a entièrement rénové pour faire la surprise à son père. Le jour où son père a trouvé la 2CV dans son garage à la place de son éternel vélo, il a été tellement surpris et touché du geste de son fils, qu’il en a pleuré. Mais, son permis militaire n’était pas valide, si bien qu’il a dû d’abord prendre quelques leçons de conduite. Une fois le permis en poche, il partait en déplacement dépanner ses clients en 2CV fourgonnette, avec les gouttières sur le toit.

Excès de lenteur

Marcel a lui aussi eu une 2cv. Il habitait à Planguenoual et partait souvent à Paris en 2CV. Lors de ces voyages, il emmenait de nombreux légumes de la région (les fameux choux de Bretagne etc.), si bien que la voiture était très lourde et n’avançait pas, surtout dans les côtes. A l’époque, il lui fallait 12 heures pour aller à Paris, sur les routes de l’époque. Il se faisait souvent klaxonner, et il a même été arrêté par les gendarmes pour lenteur excessive! Marcel précise avec humour, qu’il n’emportait pas que des légumes à la capitale, il emmenait aussi la goutte locale, qu’il cachait dans les poireaux. Et une fois arrivé sur Paris, il craignait de conduire la ville, si bien qu’il délaissait la 2CV pour le métro.

déposer une histoire
Theme: vintagecarsmag par dewy.fr.
137c37f297c98f858e58ffa92cf8e2c1???????????????????????