Restaurer une 2cv : le châssis

Auteur
stardeuche
Publié le
30 septembre 2011
Mise à jour le
15 janvier 2021

suite de mes impressions sur la restauration d’une 2cv. Dans cet article je vais parler de la restauration du châssis d’une 2cv. Hé oui le châssis est une pièce maitresse de la voiture et il faut faire en sorte de restaurer cette partie métallique avec soins. Car on ne décoque pas tous les jours une 2cv! Donc pour une restauration totale d’une 2cv citroen il faut scruter avec précision la plateforme.

Ma Restauration :

Pour ma part, j’ai vérifié l’état général du châssis. Avec un petit tournevis on peut vite se faire une idée sur l’état du châssis. En effet on “sonde” toutes les zones du châssis et on regarde si la rouille ne s’est pas propagée dans les parties métalliques de la plateforme. Avec ce sondage on peut voir rapidement si le châssis est viable ou pas. La partie la plus importante à vérifier est la partie avant, là où l’ensemble moteur + boîte est fixé, plus précisément la zone à l’arrière de l’essieu avant.

photo des zones fragiles d’un châssis 2cv :

Les contraintes mécaniques sont généralement plus importants sur ces parties du châssis donc j’ai vérifié la bonne tenue des tôles… dans mon cas pas de gruyère ni de boursouflure.

En étant sûr de l’état du châssis je me suis lancé dans la restauration. Tout d’abord j’ai effectué les manipulations suivantes :

  1. nettoyage au karcher : si en plus vous avez du blaxon sur la plateforme, essayez de l’enlever en le chauffant (attention aux vapeurs toxiques…mettre un masque)
  2. grattage : utilisation d’une brosse métallique (manuelle ou mécanisée) pour aller dans tous les recoins et enlever la moindre aspérité.
  3. traitement : une fois que le support est sain, traitez toute la tôle avec un antirouille. Pour ma part j’ai effectué un traitement au rustol. A l’aide d’un pinceau j’ai traité la partie extérieure, puis avec un pulvérisateur j’ai réussi à atteindre l’intérieur du châssis. Pour cette dernière étape le rustol est plutôt efficace. La particularité huileuse du produit est propice à une bonne protection des tôles. Il existe d’autres anti rouille, mais je ne les connais pas. Pour ma part je suis très content du rustol. Un autre produit efficace pour le traitement des parties intérieures du châssis est la cire corps creux. Ce produit se colle aux parois métalliques, isole la tôle de l’air et empêche la corrosion. N’étant pas équipé pour l’utilisation de ce produit je suis resté sur l’emploi du rustol. Mais pour la prochaine j’utiliserai à coup sûr ce produit pour le traitement anti corrosion de l’intérieur du châssis.

La restauration “idéale” d’un châssis :

Voilà comment je m’y suis pris. Mais franchement il y a une étape importante que je n’ai pas fait. Pour vérifier en détails l’état du châssis on peut aussi “décapsuler” la plateforme en dessoudant les tôles supérieures et inférieures du châssis. De cette manière on peut vérifier aisément l’état des longerons principaux de la plateforme. Je ne l’ai pas fait par manque de compétence dans le domaine de la soudure, pour une prochaine restauration je ferai en sorte de réaliser cette action… ça me semble important!!

voici un lien d’un garagiste deuchiste qui met en ligne une partie de ses restaurations de 2cv…du grand art. Il explique via des photos comment “décapsuler ” le châssis. restauration d’un châssis de 2cv

Et enfin, pour l’étape finale, une couche de peinture de finition noire sera du plus belle effet.  Deux couches de peinture de finition noire permettent de repartir avec une plateforme quasiment neuve…

Attention : avant de remonter la coque, ne surtout pas oublier la mousse isolante. Ce serait ballot d’avoir fait tout ce travail et d’oublier cette étape importante. Ensuite on remonte tranquillement les essieux avant et arrière (eux aussi sont à nettoyer, gratter et traiter à l’antirouille) sur la plateforme.

12 commentaires pour Restaurer une 2cv : le châssis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *